Retour

Où peut-on se garer en deux-roues à Paris ?

Avec la hausse du nombre de scooters à Paris, chacun cherche sa place ! Alors, comment se garer gratuitement dans la capitale tout en respectant les règles de stationnement ? Autrement dit, comment ranger son scooter sans risquer de prune ? Voici les 4 règles d’or que les parisiens doivent connaître pour garer leur deux-roues et éviter les amendes.

 

1. Les parkings pour deux-roues sont (encore) gratuits à Paris 👌

 À Paris, il existe 50 000 places de parking gratuites dédiées aux deux-roues. Vous pouvez laisser votre scooter sur ces emplacements sans vous soucier du temps passé. Voici une carte des places de parking gratuites pour les deux-roues.  

 Avant la campagne des municipales, l’idée de rendre les places payantes a animé les débats entre les candidats. Pour la maire de Paris réélue, Anne Hidalgo, le sujet doit être discuté.

 Mais rien ne dit que tous les scooters, thermiques et électriques, seront concernés de la même façon. Il y a même fort à parier que les scooters propres pourront encore se garer sans mettre la main au portefeuille.

 

2. On peut garer son deux-roues sur une place de voiture (uniquement à Paris intra-muros)  🅿️

 Les automobilistes ne sont pas toujours ravis de voir un scooter ou une moto stationné sur une place deux fois trop grande pour eux. Mais la règle est claire : vous avez le droit. Et cela, sur les 133 000 places que compte Paris intra-muros.

 Plutôt que de laisser son engin sur le bord du trottoir, au milieu de trottinettes en pagaille, optez pour les places de stationnement disponibles. Veillez néanmoins à vous placer de façon optimale, c’est-à-dire de manière perpendiculaire au trottoir. C’est en effet un risque hélas bien connu des conducteurs de deux-roues : le renversement du scooter par un automobiliste imprécis (ou échaudé !). 

 

3. On ne gare plus son scooter sur le trottoir (en principe) 🙅‍♂️

 Les conducteurs de deux-roues ayant un peu de kilomètres au compteur l’ont tous déjà fait : se garer sur le trottoir. Mais si la réglementation vous permet désormais de stationner sur les emplacements voiture, le trottoir est complètement interdit ! Jusqu’en 2018 pourtant, la tolérance était de mise. 10 ans plus tôt, le Préfet de Police s’était même fendu d’une circulaire pour que ses services fassent « preuve de discernement ». Et cela en considérant le fait que les trottoirs parisiens sont le plus souvent larges le long des grandes avenues.

 Mais depuis 2019, pas de quartiers pour les contrevenants… ! 

Si vous décidez de passer outre la règle, l’amende est salée : 35 € pour un stationnement gênant ou 135 € pour un stationnement dangereux, par exemple près d’un passage piéton (c’est le même tarif que le non-port du masque).

 

4. On repère les places interdites, sinon bonjour la fourrière 💸

 Pour éviter d’aller chercher votre scooter ou votre moto à la fourrière, vérifiez toujours votre stationnement. Certains qui paraissent tentants sont interdits en permanence ou de manière ponctuelle : 

  •   Les places de livraison
  •   Les passages piétons
  •   Les places dédiées au transport de fonds
  •   ou encore les places interdites lors d’évènements (ex : marché, manifestation…)

 Le risque, en plus d’une amende de 35 à 135 € selon que le stationnement soit gênant ou dangereux, c’est la fourrière. Pour un deux-roues, scooter ou moto, le tarif est actuellement de 59 € lors de la première journée, et de 10 € pour chaque jour supplémentaire. Si vous garez votre scooter sur une place de façon gênante ou dangereuse pendant que vous partez en vacances ou restez confiné, attention à la facture…

 

Comment se garer gratuitement à Paris avec son scooter électrique ?

 Pour éviter une amende à Paris pour mauvais stationnement, mieux vaut donc se garer sur les places gratuites dédiées aux deux-roues motorisés, indiquées par un panneau où un marquage au sol. Elles sont les plus adaptées.

 Chez Cityscoot, le service de scooters électriques en libre service, nous vous conseillons de vous garer sur ces places où le scoot est le plus en sécurité. Avec notre service entièrement libre, il n’y a pas de cadenas ni de bornes mais chacun est responsable de son stationnement.

Qu’on soit parisien traversant la ville de manière rapide et propre ou touriste prenant le temps de flâner, le scooter électrique Cityscoot est idéal. Il suffit de télécharger l’appli et s’inscrire. Dès que le compte est validé, c’est la liberté ! Dans le respect du code de la route, évidemment. Il n’y a pas d’abonnement, on ne paye que son usage réel du scooter. Une fois garé, il est prêt pour l’utilisateur suivant. Pour une ville plus intelligente et surtout pour se rendre la vie plus belle, tout simplement !

On continue la lecture ?

La ville facile

Comment protéger son scooter contre le vol ?

Tous les détenteurs de deux-roues le savent, il n’est pas sans risque...

4 min de lecture

Mobilité urbaine

Le forfait mobilités durables en 5 questions

Le 10 mai 2020, une petite révolution a vu le jour pour vos trajets...

3 min de lecture

Tout sur Cityscoot

Le traitement des infractions chez Cityscoot

S’il y a bien un fruit que tout le monde déteste chez Cityscoot, c’est...

6 min de lecture

Téléchargez l’application

Pas encore utilisateur ? Téléchargez-la et accéder en un clic à des milliers de scooters électriques à Paris, Nice, Milan et Barcelone.